Livre des proprietez des choses: le loup

Première et dernière de couverture du manuscrit.

Die Transkription lautet:

Du loup
et de ses proprietez .lxvii.
Loup sycomme dist Ysidore est
ainsy appellé pource que il a vertu
du lion et par especial en ses piez. Car
ce surquoy il marche fort ne vit point
aprez. Le loup est une beste qui vist
de rapine et qui tue ce qu'il treuve quant
il est bien enragié. Du loup dient les
gens de village que un homme pert sa
voix quant le loup est premierement
veu, il pert sa hardiesce et sa fierté. Les
loups en tout l'an ne sont en amours
que douze jours et quant ilz ont fain
ilz la portent moult longuement et
puis menguent moult et trop gloutement.
  • Rapine : actions violentes, vols
  • Les gens du village : les habitants de la campagne
  • Le passage « quand le loup voit l'homme en premier. Mais... » a dû être inséré sur la base d'un autre manuscrit, car le scribe a commis un saut du même au même qui rendait le passage incompréhensible.
  • Le passage « avant que le loup ne l'ait vu» a été inséré pour faciliter la compréhension de la phrase.

Bibliographie
BOSSUAT, Robert et Françoise FÉRY-HÜE, «Barthélémy l'Anglais», Dictionnaire des Lettres Françaises: Le Moyen Âge, éd. Geneviève Hasenohr et Michel Zink, Paris, Fayard, 1992, pp. 126-127.

"Jean Corbechon", Archives de Littérature du Moyen-Âge
Bibliographie de Jean Corbechon

Mandragore, Base de manuscrits enluminés de la BNF, ms fr. 22533, folio 1, Manuscrit enluminé

Le livre des proprietez des choses, trad. par JEAN CORBECHON, Paris, BNF, fr. 22533,
Le livre des proprietez des choses

VAN DEN ABEELE, Baudouin, «Introduction générale», Bartholomaeus Anglicus, De Proprietatibus Rerum. Vol. I. éd. par Baudouin VAN DEN ABEELE et al, Turnhout, Brepols, 2007 (De diversis artibus, 78), pp. 3-43.