L’accès àAd fontes est public. Vous pouvez vous y inscrire avec un nom d’utilisateur et un mot de passe de votre choix ou (en tant que membre d’une haute école suisse) via AAI. Pourquoi s’inscrire?

Ad fontes
Une introduction aux sources dans les archives

Ad fontes est une plateforme d’enseignement offerte par l’Université de Zurich et destinée aux usagers des archives et autres personnes désirant le devenir. Elle s’adresse essentiellement aux étudiants en histoire et dans des branches liées à l’histoire, mais aussi à toute autre personne intéressée. Dans l’introduction, vous prendrez connaissance de ce que vous pouvez apprendre dans Ad fontes.

La plateforme Ad fontes est actuellement en beta-test. Nous vous invitons à nous faire des remarques et des critiques.

L’association Ad fontes
soutient Ad fontes financièrement
et idéellement.

Nouveau dans Ad fontes

Dans le cadre de sa thèse*, Rainer Hugener a trouvé près de 1300 exemplaires de nécrologies et des annales de la Suisse actuelle dans les archives ou bibliothèques des États, communes et églises. En collaboration avec Ad fontes, l'auteur a préparé cette collection de documents commémoratifs médiévaux et du début de l'ère moderne en tant que base de données, qui est désormais accessible au public sur la plate-forme d'apprentissage Ad fontes de l'Université de Zurich.

La base de données en ligne permet de rechercher le corpus en texte intégral et de trier les manuscrits par lieu d'origine, date d'origine, genre (type), matériau ou lieu de stockage. Les entrées peuvent également être triées par canton. Chaque manuscrit est accompagné d'informations complémentaires telles que le volume, les mentions dans la littérature, les éditions existantes, l'auto-dénomination en paratéxes (colophon, incipit, explicite) ainsi que d'autres remarques sur l'auteur ou sur des contenus inhabituels (prières, rapports chroniques, saisons des abattages). Les liens renvoient à d'autres ressources en ligne où des originaux ou des éditions existent sous forme numérique (e-codices, e-manuscripta, e-periodica, dMGH).

La base de données offre ainsi un accès complet aux témoignages de la mémoire pré-moderne des morts ("memoria"), qui vont du IXe au XVIIIe siècle et qui sont dispersés géographiquement en Suisse et dans les pays voisins.

* Rainer Hugener: Buchführung für die Ewigkeit. Totengedenken, Verschriftlichung und Traditionsbildung im Spätmittelalter, Zürich, Chronos Verlag, 2014 [E-Book]

Trois nouveaux exercices de transcription du début de la Finlande moderne ont été ajoutés aux plateforme Ad fontes. Il s'agit d'un compte d'huissier de Lappee, datant de 1545, des archives judiciaires de la session d'hiver de Pielsjärvi et Liperi, du 20 au 23 février 1685, et d'une lettre au capitaine Petter Claesson, basé à Turku, envoyée le 17 juin 1776.

Les exercices sont en suédois avec des introductions et des explications en anglais.

Notre nouveau module d'histoire mondiale "Isaak Iselin à Hawai'i, 1807" suit le séjour d'un marchand bâlois à Hawai'i seulement trente ans après l'arrivée des Européens sur les îles. Bien qu'Isaak Iselin-Roulet (1784-1841) ait préparé un compte rendu édité de son tour du monde en vue d'une éventuelle publication, le module présente à la fois le journal manuscrit original d'Iselin et les lettres à son frère. Ces précieuses et rares sources proviennent des archives privées de l'Iselin à Bâle, dont nous tenons à remercier le soutien. Comme dans d'autres modules Ad fontes, ces textes offrent aux utilisateurs des exercices de transcription (ici pour la première fois en utilisant des sources en anglais) ; d'autres exercices introduisent à la fois la nature de la recherche archivistique privée et les manières de lire les rencontres du Pacifique dans une perspective d'histoire globale. "Isaak Iselin in Hawai'i" est le résultat d'une collaboration de recherche entre David Hänggi-Aragai M.A. et professeur Martin Dusinberre (UZH).

Pour s'adresser à plus de latinistes et de médiévistes sur Ad fontes, nous avons ajouté quatre nouveaux exercices de transcription moyen et néo-latin. Quiconque a toujours voulu connaître l'importance des personnalités historiques telles que Bullinger, Zwingli ou Felix Hemmerli peut maintenant s'entraîner à déchiffrer leurs manuscrits. Une autre nouveauté est un profil distinct pour le latin.